Nos partenaires

LogoIRD-Mtl200x100
FondationSourdQuebec200x100
CIUSSScapnatcouleur200x100
Elans200x100
LogoAQEPAcouleur1
CHU
AuditionQuebec

AICQ-fille

Visiteurs

Aujourd'hui 25

Semaine 267

Mois 727

Total 59520

Kubik-Rubik Joomla! Extensions

Suivez-nous

Depuis quelque temps, les compagnies d’implant cochléaire : Advanced Bionics (Clarion) et Cochlear Corporation (Nucleus), nous ont informés de leurs nouvelles recommandations concernant le passage des porteurs d’un implant cochléaire sous les détecteurs de métaux. Antérieurement, il était inscrit sur la carte du porteur d’implant que ce dernier ne devait pas passer sous les portiques de sécurité qui détectent le métal, car l’implant peut en déclencher l’alarme. Certains porteurs d’implant cochléaire avaient aussi expérimenté une déprogrammation de leur processeur. Voici donc les mises à jour :
Nouvelles recommandations :

Les recommandations sont les mêmes pour les trois compagnies d’implants cochléaires : Advanced Bionics (Clarion), Cochlear Corporation (Nucleus) et Medel.

Il est à noter que les détecteurs de métaux ne détériorent ni l’implant ni le processeur. Il n’est pas nécessaire de retirer la partie externe lors du passage sous les détecteurs de métaux. Il faudra tout de même s’attendre à ce que l’implant déclenche l’alarme et à ce que le porteur d’implant perçoive l’interférence causée par les champs électromagnétiques, un bruit inhabituel pouvant être désagréable pour certaines personnes. Pour éviter d’entendre ce bruit, il faut tout simplement diminuer le volume ou la sensibilité du processeur, ou encore, le fermer complètement.

Il n’est plus question de déprogrammation du processeur au passage sous les détecteurs de métaux. Par contre, il y a un risque qui subsiste toujours lorsque le processeur est déposé sur le tapis de vinyle du détecteur par rayons X pour les bagages à main en raison des niveaux élevés d’électricité statique. Il est donc préférable de garder l’appareil sur soi tout au long du processus de détection, ou encore, le porteur d’implant cochléaire peut toujours demander une inspection manuelle, visuelle et physique de son processeur.