Mon stage à l'AICQ
 
Roxane ThiLorsque je suis entrée pour la première fois dans les bureaux de l’AICQ pour mon entrevue, j’ai immédiatement été charmée par l’accueil chaleureux de la coordonnatrice, Diane Harton. Je me sentais déjà à ma place alors que je n’avais même pas encore été sélectionnée! Pour dire que je le voulais cet emploi!
À ma première journée de travail, j’ai fait de nouvelles rencontres très enrichissantes. En effet, j’ai eu l’occasion de côtoyer durant plus d’une semaine Morgane Escudier, la stagiaire française qui était en poste au début de l’été, un échange des plus rafraîchissants qui m’a permis  d’en apprendre davantage sur la culture française.
Vient ensuite la rencontre de Samar Asslo, un vrai boute-en-train! J’ai partagé de merveilleux moments avec elle, découvrant au fur et à mesure sa personnalité joviale, colorée et festive, nos discussions m’ont également permis d’assouvir ma curiosité sur la communauté syrienne. Puis finalement, il y a la merveilleuse Diane! Une personne remplie de bonté, de générosité, de douceur et constamment souriante peu importe son humeur du moment.
Au début de mon mandat, je n’étais pas certaine des tâches que j’aurais à effectuer. Pourtant, plus les journées avançaient, plus je me sentais heureuse dans ce que j’accomplissais. Touchant à différents dossiers : campagne de recrutement de bénévoles dans les écoles, recherches, grande campagne de sollicitation auprès des commerces environnants, activité de financement, kiosques et plan mensuel. J’ai été cependant particulièrement séduite par le côté rédactionnel de mon poste. J’ai adorée rédiger des lettres, communiqués de presse, etc. car ma plus grande passion est sans nul doute l’écriture, ce pourquoi je suis présentement aux études en langue française et rédaction professionnelle à l’Université Laval.
J’ai également eu le plaisir de travailler dans l’édition du journal de juin, me forgeant ainsi une expérience qui me sera bénéfique pour mon avenir prochain en tant que journaliste (car eh oui! j’ai découvert mon intérêt pour ce métier grâce à mon emploi à l’association.)
Je peux aujourd’hui clamer haut et fort que mon expérience à l’Association m’a grandement aidée dans mon développement professionnel. J’ai acquis une expérience incroyable au sein de cette organisme, et ce, grâce au soutien de Diane, de Samar et du conseil d’administration.

 

Roxane Thibault, étudiante stagiaire