Nos partenaires

LogoIRD-Mtl200x100
FondationSourdQuebec200x100
CIUSSScapnatcouleur200x100
Elans200x100
LogoAQEPAcouleur1
CHU
AuditionQuebec

AICQ-fille

Visiteurs

Aujourd'hui 32

Semaine 158

Mois 457

Total 60386

Suivez-nous

Vous trouvez ici des témoignages de personnes implantées, de conjoints vivant avec une personne implantée, de parents vivant avec un enfant implanté ou de personnes oeuvrant au sein de l'Association des implantés cochléaires.

Bonne découverte!

 
milie Portugal mai2014
 Je me présente, Émilie Portugal stagiaire à l’Association des implantés cochléaires du Québec (AICQ) pour six (6) semaines. J’ai 20 ans et je n’ai aucun problème auditif.
 
Comme la plupart des personnes n’ayant aucune déficience auditive, j’avais moi aussi des préjugés sur la surdité et je pensais que ce problème était essentiellement lié à l’âge.
 
Grâce à l’AICQ, j’ai découvert que la surdité pouvait toucher toutes les catégories d’âge et survenir à tout moment de notre vie. Intriguée et intéressée par ce handicap et les possibilités qu’offrent les implants cochléaires, j’ai décidé d’en apprendre davantage sur les personnes vivant avec un implant cochléaire. Comprendre les difficultés qu’elles traversent et l’avantage de se faire opérer.
 

MartinG

Ma nouvelle vie avec l'implant cochléaire

Mon témoignage est différent de ceux que l’on connaît généralement.

D’entrée de jeu, je vous précise que je suis porteur d’un premier implant cochléaire depuis 2003 et d’un second depuis 2013.

Je vais vous décrire ce que l’implant cochléaire a apporté dans ma vie. 

  Avant d’avoir accès à l’implant cochléaire, entendre et comprendre partiellement, difficilement et souvent, erronément, m’avait porté progressivement vers l’isolement. Je fuyais de plus en plus les rencontres, les activités de groupe, les réunions familiales, bref, les nombreuses occasions qui demandent un contact auditif. Si l'on y réfléchit quelques instants, on réalise rapidement que l’être humain a un grand besoin de communiquer et qu’une bonne audition est alors essentielle à son épanouissement. 

À compter du moment où j’ai reçu le premier implant cochléaire, l’Association des implantés cochléaires du Québec (AICQ) m’a permis de connaître d’autres personnes porteuses aussi d’implant cochléaire et leur entourage entendant. Croyez-moi, il y a de bonnes personnes, généreuses, intéressantes et actives qui gravitent autour de l’Association. Je me suis senti immédiatement à l’aise et peu à peu un désir de m’y engager s’est fait sentir. J’ai donc commencé, avec l’aide d’une personne bénévole, à faire des visites à l’hôpital lors de la chirurgie. J’ai constaté que cette activité était très attendue et appréciée par les personnes implantées et leur entourage. Cela m’apportait énormément de satisfaction personnelle, alors pourquoi ne pas continuer à m’impliquer?

Un été à l'AICQ
 
MorganePendant une partie de l’été, moi, jeune étudiante venant d’Europe et plus particulièrement de France, j’ai eu la possibilité d’intégrer les locaux de l’Association des implantés cochléaires du Québec.